/* Google Analytics ----------------------------------------------- */

Sunday, February 28, 2010

Acheter son appartement en 2010. La galère ...

Si vous écoutez les Media, c'est le moment d'acheter .... Contrairement à ce que tout le monde dit, il n'a jamais été aussi difficile d'acheter un bien. Pourquoi? C'est la jungle, vous devez jongler avec de nombreux interlocuteurs, et les délais légaux sont en général bien trop court. Préparez-vous à mettre vos nerfs à rude épreuve. 3, 2, 1, Achetez!

Je vais néanmoins essayer de vous donner quelques conseils.
1) les prix sont très très très variables...
Il est très difficile de calculer le juste prix (du coté vendeur comme acheteur du reste). Le meilleur conseil à donner est de se connecter sur le site des notaires et de rechercher la liste des biens vendus dans les alentours et leur prix. Le nombre de réponse, ainsi que la valeur moyenne vaut mieux que de long discours.
Essayer aussi de vous abonner aux sites de vente en ligne et de suivre pendant plusieurs mois les biens à vendre et leur qualité.

2) Passez par une agence ou pas?
La encore, à vous de voir. Si vous voulez acheter dans un endroit particulier, il est parfois judicieux de consulter une ou deux agences immobilière et des les rappeler souvent pour avoir des news. Un simple entretien avec les personnes d'une agence vous permette de savoir s'ils connaissent vraiment le marché local ou si ce sont de simples commerciaux. Certains préferrent l'achat en direct sans frais d'agence. A vous de voir.

3) Une fois le bien trouvé, faut-il passer par un intermédiaire pour obtenir le prêt?
En ce moment, il se trouve que les banques ne sont pas très préteuses (spécialement sur les prêts relais). Il est donc intéressant en ce moment de passer en direct avec les banques. D'abord, vous pourrez tester votre futur conseiller et votre agence (ce n'est pas négligeable), et vous pourrez aller voir autant que banques que vous le voulez.

Vous serez aussi très vite fixé sur la réalité des taux. En effet, les taux affichés par les intermédiaires ne reflètent pas la réalité du marché. N'oubliez jamais que:
  • Si vous passez par un intermédiaire vous ne pourrez plus aller négocier directement avec les banques qu'ils ont déjà contacté. Vous serez dépendant de votre intermédiaire. S'il n'est pas compétent, ou fait des erreurs, vous risquez de vous arracher les cheveux.
  • Le cout des intermédiaires est négociable (entre 500 et 1500 euro)
  • Le mandat que vous signez n'engage généralement en rien l'intermédiaire. Il s'engage tout au plus à vous trouver un prêt auprès d'une banque... Vous risquez d'être déçu par les résultats! Vous pouvez essayer de modifier le mandat pour le rendre plus contraignant, mais la plupart refuseront.
  • Les intermédiaires présentent vos dossiers là ou ils veulent et là ou ca leur rapporte le plus. Pas de philanthropie ici, ils sont là pour gagner de l'argent, pas pour vous faire économiser de l'argent. Ne l'oubliez jamais!
  • Enfin, les intermédiaires ont vécu une année difficile avec pour certain une réduction drastique de leurs effectifs. Attention aux délais de traitement et à vos délais légaux!
4) L'assurance emprunteur : le futur nouveau far west.
Tout ce que vous avez vécu pour le prêt bancaire, vous pouvez le revivre avec les assurances emprunteurs. Il suffit d'être fumeur, gros, d'avoir été opéré récemment ou d'avoir plus de 35 ans. La loi Lagarde n'ayant pas encore été publiée, vous êtes à priori toujours obligé de prendre l'assureur de la banque qui propose le pret. Certaines banques acceptent néanmoins une délégation d'assurance, mais en général, cela n'est pas neutre: LE TAUX/COUT DU PRÊT NE SERA PAS LE MÊME. Les banques gagnent de l'argent avec le prêt, mais surtout avec les assurances! Si vous trouvez votre propre assurance, ils ne vous offriront pas les mêmes conditions de prêt. Ainsi, une grande banque française peut essayer de vous imposer, si vous choisissez une délégation prêt, de prendre l'assurance du bien acheté chez elle (en plus de la domiciliation des comptes et le choix du package complet de gestion de compte).

5)  Le dossier de prêt et les clauses spécifiques
Vous avez enfin reçu le dossier de prêt. Vous ne pourrez le renvoyer qu'après 11 jours (et surtout pas avant sinon, l'offre est caduque). Sachez que vous pouvez demander lors de la demande de prêt de bénéficier de clauses particulières. Celle que je vous recommande est la suivante:  "le remboursement intégral ou partiel de tout ou partie du prêt sans aucun frais". Il en existe d'autres, mais sachez le bien, tout ce qui n'est pas écrit n'existe pas. Donc LISEZ avant de signer et n'hésiter pas à contacter votre banque pour poser des questions.

6) L'achat ... enfin ... et des risques encore.
Vous avez enfin votre prêt, reste alors à signer l'acte chez notaire.

Vous achetez sur plan
Si vous achetez sur plan, vous risquez de découvrir que la construction d'un immeuble et les régulations qui changent peuvent entrainer des modifications de plan ou de service. La encore, vous vous sentirez bien seul face aux géants de l'immobilier. Prenez le temps de lire les documents que vous signez.

Vous achetez dans l'ancien
Si vous achetez dans l'ancien, vous achetez le bien en l'état. Prenez bien le temps de tout évaluer car après la signature, il sera trop tard. N'hésitez pas à faire des recherches au cadastre. C'est fastidieux, mais ça vous en apprendra beaucoup pour des biens anciens.

7) Pour conclure.
  • Aucune philanthropie dans ce monde. Tout le monde cherche à gagner de l'argent avec votre achat!
  • Ne prenez pas juste en compte le taux du pret, mais l'ensemble des couts: taux du prêt, taux de l'assurance et cout annuel des services imposés par la banque (et éventuellement de changement de banque).
  • Faites attention aux délais. Il est courant dans les grandes banques d'attendre 3 semaines pour un dossier de prêt. Concernant les assurances emprunteurs, vous risquez de faire de nombreux examens et la encore les temps de traitement sont non négligeables. En général vous avez 40 jours pour obtenir un prêt + 7 jours de rétractation. Et n'oubliez pas qu'en période de vacances, les banques et les assurances ne fonctionnent pas à plein régime.
  • Si vous passez par un intermédiaire vous devez accepter d'être dépendant de votre intermédiaire. Celui-ci sera alors le seul capable de faire avancer votre dossier. Il sera le seul contact avec tous les intermédiaires du dossier jusqu'à ce que vous ayez une offre ferme de la banque et de l'assurance emprunteur. C'est un risque à prendre en connaissance de cause. Si vous tombez mal ... Avant de choisir, lisez les forums sur Internet ou recherchez l'avis des gens en allant sur google et en tapant dans la case de recherche: "nom de l'intermédiaire" problème service (par exemple MeilleurTaux problème service client). Prenez le temps de parcourir les différents liens.
  • Si vous acheter un appartement neuf, ne signez pas le compromis de vente avant d'avoir vérifié que tout l'équipement intérieur est prévu et qu'il sera conforme à vos souhaits. Il est plus facile de discuter à ce moment là.
  • Enfin, votre notaire est censé être de votre coté. N'hésitez pas à lui poser des questions et à lui demander conseil.

Programmation GWT2 - Sami Jaber

J'avais déjà parlé de ce livre publié chez Eyrolles pour en dire tout le bien que j'en pensais...

Je voudrais néanmoins revenir sur le chapitre 15 et ses bonnes pratiques! En effet, ce qui m'intéresse en tant qu'architecte c'est moins d'utiliser un langage nouveau, que de réutiliser des bonnes pratiques tout en utilisant au maximum les capacités d'un nouveau langage. Et comme je me posais une question sur un sujet délicat, je me suis replongé dans ce livre.

Les bonnes pratiques sur GWT2 sont regroupées au sein d'un même chapitre (le 15). On y trouve tout ce qu'il faut savoir sur la gestion de la session, la gestion de l'historique, les traitements longs, la séparation traitement et présentation et la gestion de la sécurité. Bref, ce chapitre est une mine d'or.

Ma seule critique concernant ce livre, j'aurais aimé deux chapitres thématiques en plus:
  1. Un chapitre dédié uniquement à la sécurité en général (qu'on trouve en partie au chapitre 15) et aux failles de sécurité du OWASP top ten en particulier.
  2. J'aurais aimé y avoir les différents moyens d'utiliser GWT dans les interfaces graphiques d'aujourd'hui. Faut-il faire une web-app, un portlet dans un portail, un widgets (compatible netvibes via UWA), un google gadget, etc.
Sami a aussi mis en ligne un sité dédié à son ouvrage, ici.

Saturday, February 27, 2010

SLA and commodity services

Last time I remember having an issue with my phone line was in the 80s. Since then, France Telecom made an extraordinary job and France is a country where I never had to complain about phone infrastructure.

But Internet came and people came and argued that France Telecom subscription was too expensive and that they could use Internet instead. Voice Over IP was the killer technology for offering the integrated communications to all.

Now, with Internet, and VOiP we're back to the good old days where a full building could be out of "communications" for a certain time. Who's fault is it? The technology? The equipment?

Well, I will say, the Service Level Agreement.Ensuring a good SLA has a cost! There is no secret, if you want good voice quality, no echo on the line, good availability, no disconnect, you have to pay for! In a way or another.

In the future days, companies will more and more find new ways of making cost reductions, by degrading SLA of major "commodity services". This will lead to more and more unsatisfied workers and customers. This will also impact business processes KPI and overall quality. If the basics are not provided, like ability to communicate, then, how to execute complete tasks over the flat world? One hour of downtime can ruin any excellent business plan based on cost reduction and productivity increase.

Change the technology, not the SLA!

Thursday, February 25, 2010

People leaving your company or team

When people you know, and consider as great employees want to leave your organization or your team it is an event that you should never under-estimate. As always, somebody can leave the organization for private reasons, or professional reasons. Let's talk about professional reasons.
He/she can leave because:
  • he/she is not happy
  • because he found a better job
    • he did progress in its job and maturity and move forward 
    • he/she had a very good opportunity.
  • Because he will get a better salary
The event that a colleague leave the company is generally triggering in us millions of questions.
Why:
  • this guy had a very good opportunity, the question it raises is why not me?
  • he/she left because the working conditions are not good enough ... why do I have to tolerate them myself?
  • why can he get more money and not me?
  • How do I feel working in this company?
The more events you trigger in a time interval, the more disturbing events you will send to people in your team. Then what? Thinking about its position, where you are in your job and where you want to go is not bad per se. It can just open the door for a massive internal questioning.

Anyway, it is very annoying to receive a farewell email message saying: "Everything was great here, but I found something greater" ... and my little internal voice to conclude "and not me".

Two patterns of Organization to justify doing nothing

Being part of a so called "innovation team" I've been faced recently to two patterns of resistance to innovation (or just resistance to do something ...).

The first one, I call it: "nothing new". 
Me: Hey look at that company they have done something great, available on the market that our customers will love to have.
Answer: there is "nothing new" in this offer.
What it means: "Nothing new" kills any possible next steps. It means: that's not innovative, it existed before you discovered it, we did not did anything at that time, our clients are still here, so why doing it now?
How to move forward: If you think potential revenues can be obtained, then build a business plan. If you think, it will not bring new revenue, but will make the company (or the brand) more visible, then work with marketing and/or sales..

The second one, I call it:"We've seen it and we already have it"
Me: Hey look at that company they have done something great, available on the market that our customers will love to have.
Answer: We are aware of it. And we can offer the same functionalities with this product and this product, etc.
What it means:: They want to tell you that they are doing their job correctly, and that their product is already a top notch product. No worry.
How to move forward: Ask them to provide the documents where their "comparisons" and market watch is done. If this document does not exist (95% of the case), ask them to do it and broadcast it to marketing and sales.

Deployit Personal Edition - Free Download

Did you looked at solutions to ease and automate deployment? A french consulting company created a solution that can fit your needsif you are using IBM WebSphere AS, Oracle WebLogic Server or JBoss AS.
There are two editions of Deployit; the Personal Edition and the Enterprise Edition.
The Personal Edition comes free-of-charge and has all the features of the Enterprise Edition except for the security features. It includes a license that allows a single user to use the product without any restrictions or limitations.
It can be downloaded for free and comes with all documentation and tutorials needed to get you started. Give it a try and then, if happy, think of adopting the enterprise version.
Web site is here: http://www.xebialabs.com/deployit-personal-edition-request

Monday, February 1, 2010

MDM world in ebullition

Informatica bought Siperian 
Informatica bought Siperian and that's a great news. Siperian is a leader MDM tool vendor and has a very well designed architecture (at least on slides). MDM modules was the only main missing part in Informatica portfolio offer and platform architecture. Now with an MDM tool, they could really unifiy their platform.
If you want to read the announce, go here.
By the way, I discoverd the new Informatica Technet here.

Talend releases if free MDM tool
The second big news is that Talend free MDM tool is now available to download here.

You can see below the architecture they propose.


That is a bad news for pure player other MDM vendors.