/* Google Analytics ----------------------------------------------- */

Sunday, May 4, 2014

Esquisse d'API pour les Taxi/VTC

J'avoue que j'ai bien du mal à comprendre les problèmes entre les Taxi/VTC tant la tension est forte. Il est d'ailleurs pour le néophyte que je suis bien difficile de comprendre les tenants et les aboutissants de ce conflit car je ne connais pas la législation en place. Et, je n'ai pas trouvé de documents décrivant des spécifications du besoin clairement définies.
Je me propose néanmoins d'essayer de commencer à réfléchir à ce que pourrais être cette API et aux questions qu'il faudra se poser. Mon but étant d'imaginer les outils nécessaires pour la mise en oeuvre d'un écosystème équitable, qui bénéficie à tous.

De l'importance de l'écosystème

En écologie, un écosystème est l'ensemble formé par une association ou communauté d'êtres vivants et son environnement biologique, géologique, etc.  Les éléments constituant un écosystème développent un réseau d'échange d'énergie et de matière permettant le maintien et le développement de la vie.

L'écosystème est désormais évident, il correspond à la ville intelligente ("smart city"). Les Taxis, les VTC, les transports en commun, les vélos et voitures en partage, tous doivent offrir les informations de leur disponibilité et la capacité pour quiconque d'acheter leur service en ligne. Dans un monde globalisée, il n'y a pas d'alternative si on veut développer le tourisme. Dans un monde de la mobilité, il en va de même.  La SNCF a d'ailleurs récemment lancé le service porte à porte qui en est l'exemple récent le plus évident de ce besoin.

Des discussions devront se mettre en place à un moment ou à un autre pour créer un écosystème durable ("sustainable") et équitable ("fair") entre tous les acteurs au niveau de la France. Cet écosystème devra valoriser les infrastructures du pays et devra aussi être conçu pour éviter que toute la valeur produite ne s'en aille ailleurs.

Les besoins

Ci-dessous, j'essaye d'établir les objectifs principaux des différents acteurs de l'écosystème.
  1. Satisfaire le client français : en lui apportant une information en temps réel lorsqu'il est en situation de mobilité et en lui permettant de réserver un véhicule lorsqu'il en a le désir. Ici, il faudra faire la différence entre ce qu'on appelle une demande immédiate et une réservation à l'avance. Il semble que le législateur utilise la borne de temps de 15 mn pour faire la différence entre les deux. Le client souhaite aussi réserver son taxi ou le eHéler (iHéler) via un smartphone, de manière numérique, sans avoir à appeler un opérateur de taxis.
  2. Satisfaire le client étranger : Le client étranger n'utilise pas son pleinement smartphone en France dans la plupart des cas, car les coûts de "roaming" sont exorbitants. Comment alors mettre en place une solution offrant au voyageur étranger en mobilité la possibilité de réserver son taxi ou son VTC simplement, si possible dans sa langue ? 
  3. Le Taxi indépendant : Le Taxi indépendant doit être considéré comme une micro-entreprise mobile. Il peut s'affilier à des opérateurs de Taxis ou pas, peut prendre des clients en mode "maraude" et peut réaliser des transports "médicaux" (service à la personne). Leur objectif est de rentabiliser au mieux leur temps, de maximiser leur revenu et de minimiser leurs charges fixes (essence, affiliation aux opérateurs de taxi, entretien du véhicule, services aux clients). Comme tout indépendant, le Taxi n'a pas forcément accès à des solutions technologiques spécifiques lui permettant de bénéficier au mieux du numérique. Les tarifs des Taxis sont réglementés et sont revalorisés par le législateur.
  4. Les "Opérateurs de Taxis" : Leur objectif comme toute entreprise est de maximiser le revenu dans un cadre juridique précis, d'acquérir de nouveaux clients et de les fidéliser au meilleur prix. Ils doivent aussi constamment améliorer le service rendu aux taxis, qui sont leurs principales sources de revenus et donc investir constamment dans la technologie. Les Opérateurs de Taxis ont aussi besoin de segmenter leur offre, en offrant des solutions pour les familles, les transports médicaux, les voyageurs d'affaire, etc.
  5. Les VTC : Les VTC au départ positionné sur un segment premium, ont démocratisé leur offre, en bénéficiant rapidement des avancées de la technologie numérique : application mobile, prix calculé en fonction de critère divers et soumis au marché. Le service, la qualité des voitures et la possibilité de payer à l'avance sa course ont été pendant longtemps des critères différenciateurs forts avec les taxis.
  6. Les agences de voyage : La révolution numérique touche aussi les agences de voyage, dont le nombre a drastiquement diminué ces dernières années. Les voyageurs, en mobilité permanente et connecté, souhaitent désormais un service porte à porte, de bout en bout. Il est clair aujourd’hui, qu'il n'est pas aisé pour un agent de voyage de réserver simplement un Taxi. Par contre, cela est plus facile pour les VTC (car ils ont des API déjà intégrées dans les outils des agents de voyage).
  7. les VSC (véhicule sans chauffeur). Qu'on le veuille ou non, les véhicules sans chauffeur seront bientôt présent dans nos villes. Que cela soit des pods (LUTZ à Londres, Hitachi ROPITZ, General Motors)  ou de vrai voitures (Nissan, Audi, BMW, Ford ont déjà mis au point des voitures sans chauffeur), il est nécessaire de les prendre en compte dés aujourd'hui. 
Comment alors créer un écosystème "équitable" et qui satisfasse tout le monde, tel est le challenge que nous devons relever.

Open Data via une Open API - Récupérer toute l'information

L'API à créer doit d'abord permettre de fournir l'information à un temps T :
  1. du nombre de véhicules disponibles, de leur type et de leur statut (occupé, libre, en pause, non disponible)
  2. d'une évaluation de la demande ! L'un des objectifs des "smart city" est de pouvoir gérer en temps réel les flux de ses habitants et touristes et donc si possible d'adapter l'offre à la demande. Connaitre la demande est donc indispensable pour rendre un service public de qualité, mais aussi pour maximiser les courses des taxis. On peut ainsi imaginer que les centres de convention, les services de transport publics (RATP, SNCF), les hôtels, etc. puissent transmettre des informations en cas de pic de demande sur une zone.
  3. la localisation des points de stationnement autorisés taxi et de points de collecte passagers privilégiés. 
Transmettre de l'information est assez simple. Pour les taxis, il suffirait d'installer un boitier ou de réutiliser l'un des nombreux équipements (smartphone, GPS) déjà disponibles dans les voitures. Pour accélérer leur mise en oeuvre, un avantage fiscal pourrait être voté pour déduire le coût initial de l'équipement des impôts. Cela serait d'ailleurs un service que pourrait fournir les opérateur de taxis, via leurs équipements et plateformes existantes (et renforcer leur valeur ajoutée pour les Taxis et Clients).

Pour les clients et autres acteurs, il suffirait de créer une API qui permette d'indiquer un besoin immédiat ou à une certaine échéance. Cette API pouvant donner lieu à des services créés par la ville ou la région (budget tourisme) ou par des institutions publiques ou privées. Si un incident sur une ligne SNCF ou RATP survient, il suffira de l'indiquer et on pourra faire converger des taxis vers le lieu de déserte. Les bus qui verraient leurs arrêts surchargés pourraient aussi envoyer un signal ...

Offre: Position et statut des véhicules
HelloRezo (Type de Véhicule [voiture, break, moto, etc.], Affiliation (VTC, Taxi, Bus, etc.) numéro d'identification, statut [occupé, libre, en pause, non disponible], heure, localisation, Numéro opérateur taxi [Independant, G7, etc.]) 
retour OK (certificat de demande, code complémentaire [Erreur, OK, etc.])

Demande: Etat de la Demande 
DemandeRezo (Demandeur type [public, privé], Identité du Demandeur, Date demande, Type demande [Immédiat, prévision, Alerte], localisation) 
retour (certificat de demande, code complémentaire [Erreur,OK, etc.])

Offre: points de stationnement
LieuRezo (Demandeur type [public, privé], Identité du Demandeur, Date demande, nom localisation, localisation du Lieu, type [fixe, temporaire])
retour (certificat de demande, code complémentaire [Erreur,OK, etc.])

Open API - Le commerce avec l'information

 Et c'est bien à ce moment que cela se complique ... Car on doit désormais prendre en compte les aspects commerciaux. Dans la suite nous proposons trois solutions, de la plus simple à la plus complexe.

Informer : le radar temps réel

La première proposition, simple, qui ne dérangera personne, concerne l'affichage de ces informations sur une carte. Un radar décrivant autour de vous (ou d'un endroit que vous choisissez) l'état de la demande et l'état de l'offre. Ainsi, le client mieux informé pourrait s'aider de son radar pour prendre une décision. Appelez un Taxi ou le héler en sachant ou il va apparaître. 
Cette information permettra aussi l'essor des applications de transport multimodales (prenant en compte le rafic) et proposant le meilleur moyen pour aller d'un endroit à un autre en fonction de divers critères. Idéalement, ce radar devrait être mis en oeuvre par tous les acteurs du tourisme.

InformationRezo (localisation du centre du radar, rayon en mètre du radar)
retour (Liste des véhicules et zones de demande).

Qui mettra en place cette plateforme techniquement ? Qui stockera les données, s'assurera de leur confidentialité et la gérera ? Est-ce un service public (Ministère de l'intérieur ou des transports), ou faudra-t-il créer un GIE regroupant tous les membres de l'écosystème ?
Faudra-t-il aussi ajouter un honoraire supplémentaire ("fee") sur le nombre de requêtes, proposer un abonnement à l'année ? Ce service pourra être gratuit, mais quelqu'un devra payer pour l'infrastructure et la gestion du service.

Maraude : Héler avec le doigt plutôt qu'avec le bras

La maraude numérique ne pourra se faire que sur une plateforme. En effet, la maraude numérique impose un dialogue bi-directionnel entre le demandeur et le taxi.
Ainsi, au lieu de héler un taxi en levant le bras et en zieutant le monde réel, on pourrait cliquer sur un Taxi visible sur le radar numérique de son smartphone. Le numéro de téléphone du demandeur serait capté et la demande envoyée. La demande serait ensuite proposée au taxi, qui s'il l'accepte, devrait renvoyer son accord électronique (ou son refus électronique). S'il accepte, il se rend alors sur le lieu pour récupérer la personne. Le tarif sera alors affiché comme aujourd'hui sur le compteur. On peut imaginer la encore, un coût de "mise en relation numérique" par ceux qui proposeront la plateforme (comme pour un hotel, une location de voiture, etc.). 

DemandeTaxiRezo (localisation, identifiant du demandeur, numéro de téléphone, heure et identifiant de demande généré automatiquement)
retour (Accord ou refus, identifiant de non répudiation).

En cas de problème, il faudra le notifier :
DemandePbTaxiRezo (localisation, identifiant du demandeur, numéro de téléphone, heure et identifiant de demande généré automatiquement, type de problème)
retour (OK, identifiant de non répudiation).

Le paiement se fera par CB et le numéro de non répudiation sera ajouté systématiquement. Pour les voyageurs d'affaire, cela apportera une transparence nécessaire pour éviter les fraudes. Le reçus de paiement pourra être envoyé par email via la plateforme.

Cela permettrait aussi de "noter" les clients et les taxis. Faisant désormais appel à une plateforme de type place de marché numérique, la confiance et la eReputation joueront un rôle primordial. On pourra ainsi "aimer" un taxi ou un opérateur de taxi permettant de les afficher avec des couleurs différentes sur le radar.

Il est clair que cette API pourrait faire émerger extrêmement rapidement des plateformes pour taxis indépendants. Le service, comme ceux des VTC serait basé sur des smartphones. Les quatre grands opérateurs nationaux pourraient même proposer des forfaits et applications dédiées aux taxis pour s'équiper. Les Opérateurs de Taxi déjà en place disposent déjà de l'infrastructure et des centres d'appel, il leur faudra juste intégrer cette API à leur système.

La Plateforme Totale - Du choix, à l'achat en passant par le ticket de caisse


L'émergence d'une place de marché "complète" offrant au consommateur l'achat de prestations de taxis de bout en bout (et/ou de VTC d'ailleurs). Les VTC sont sur ce domaine à la pointe. Il leur suffirait alors de dédoubler leur plateforme pour en faire une plateforme de vente de Taxis. Leur avantage est d'avoir une base de données de clients (et de leur carte de paiement) déjà en place, et d'avoir conçu le processus de vente de bout en bout en numérique ("Order to Cash").

Ils seraient donc en concurrence directe avec les opérateurs de taxis, car leur objectif sera de conquérir le plus de taxi possibles et de les vendre à leur clients des prestations de transport en taxi, moyennant une commission sur la vente (s cela est permis par la loi). Bien entendu, ils n'offrent pas encore tout ce qu'offrent les opérateurs de taxis, mais jusqu'à présent, ils ne se préoccupaient que des clients et pas des taxis. 

Pour les plateformes de taxis, il ne sera pas possible de "payer" à l'avance, car le coût de la course sera basé sur le compteur. Néanmoins, il devra être possible pour le voyageur de payer avec son téléphone directement via la plateforme, qui rétrocédera le revenu au Taxi. Un système comme chez Starbuck en quelque sorte.

Enfin, ces plateformes auraient un devoir de service public, qui leur imposerait en cas de pic de demande de ré-orienter les taxis ou les VTC vers les zones adéquates. Dans ce cas, on devrait permettre au taxi de passer dans un nouveau mode de tarification, leur permettant de pendre en compte ce fait, ce que font la plupart des VTC à l'étranger (je ne sais pas pour ceux qui se trouve en France). 

Les API de cette plateforme n'ont pas vocation à être normalisées, car cela est considéré comme l'avantage concurrentiel de chaque entreprise.

Conclusion

La technologie ne fait pas tout. L'ouverture des données de l'offre et de la demande permettrait de créer de nouveaux horizons d'innovation qui pourraient bénéficier à l'ensemble de la profession, mais aussi au secteur du tourisme et à la France.

Si la France ne créée pas sur son sol des champions du numérique, ce sont d'autres acteurs aujourd'hui champion des plateformes numérique de ventes, des places de marchés, des plateformes d'enchère qui accapareront toute la valeur. Ne reproduisez pas les mêmes erreurs que dans le secteur Hôtelier.

C'est aussi une grande opportunité pour les opérateurs de taxis, les VTC, les startups et les opérateurs de communication de concevoir des offres matérielles et logicielles permettant de faciliter la localisation et la communication avec les taxis. De nouveaux boîtiers (Internet des Objets), de nouvelles applications (sur smartphones, sur ces mêmes Objets connectés et embarqués), de nouveaux modèles de rémunération, voila sur sur quoi il faut se concentrer.

Enfin, les agences de voyage, les hôteliers, les compagnies de transport aérien et du rail veulent aussi "acheter" des prestations de taxis à l'avance ou à la demande et ne le peuvent pas à partir de leurs systèmes actuels. La mise en place d'APIS et de plateformes leur permettra de mieux servir leurs clients et de gagner des parts de marché.

Enfin, il conviendra au législateur de délimiter clairement la différence entre VTC et Taxi et de légiférer sur le co-voiturage pour permettre à cet écosystème de perdurer dans le temps.

Pour permettre de comprendre les enjeux technologiques, j'ai mis en ligne une présentation qui fait le tour de l'impact de la révolution digitale concernant les voitures (version en anglais uniquement, mais les copies d'écran parlent d'elles mêmes).